diapo
diapo
diapo
diapo
diapo

L’influenza aviaire est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse. Elle affecte les oiseaux chez lesquels elle peut provoquer, dans sa forme hautement pathogène, une maladie pouvant aboutir rapidement à la mort.

L’influenza aviaire fait partie des dangers sanitaires dont la déclaration à l'administration est obligatoire.

Quelles sont les espèces concernées ?

Ce virus est transmissible à toutes les espèces d'oiseaux, domestiques ou sauvages.

Quels sont les oiseaux migrateurs qui peuvent transmettre la grippe aviaire?

Tous les oiseaux sont sensibles à l'influenza aviaire mais la surveillance de l'avifaune porte avant tout sur les familles des anatidés ( oies, cygnes, canards,..), rallidés ( ex: foulques,..), laridés ( mouettes, goélands, sternes,..), mais aussi les rapaces et échassiers.

Comment circule le virus ?

La maladie peut être propagée entre élevages et basses-cours par l'intermédiaire :

  • de contacts entre oiseaux domestiques et sauvages ;
  • des véhicules ;
  • du matériel ;
  • des personnes ;
  • des fientes, du lisier ;
  • des résidus d'élevage.

Les  contacts directs ou indirects entre oiseaux domestiques et sauvages peuvent se produire en particulier le long des couloirs de migration des oiseaux sauvages. Le transport d'animaux assure également la diffusion de la maladie.

Les mesures de biosécurité à appliquer dans les basses cours À DESTINATION DES DÉTENTEURS DE VOLAILLES (voir lien ci-dessous):

pdf2002_fiche_biosecurite_ia-basses_cours.pdf

Quels sont les signes cliniques ?

Lors des précédentes épizooties, les formes graves se traduisaient par une atteinte importante de l'état général des oiseaux.

Ces symptômes étaient respiratoires, digestifs ou nerveux, ou simplement une perte d'appétit.

Quelles sont les mesures à prendre dans votre exploitation ou votre basse-cour en cas de suspicion d'un foyer ?

Dans le cas d'une mortalité anormale, conservez les cadavres en les isolant et en les protégeant et contactez au plus vite votre vétérinaire ou la direction départementale en charge de la protection des populations.
Ce qui entraînera :

  • la mise sous surveillance de l'exploitation ou de la basse-cour ;
  • la réalisation de prélèvements pour analyse (sans frais pour le propriétaire) ;
  • la réalisation d'une enquête épidémiologique.

Quelles sont les mesures prévues en cas de confirmation d'un foyer dans votre exploitation ou votre basse-cour ?

La Direction départementale en charge de la protection des populations mettra en place :

  • un abattage et destruction sur place de toutes les volailles et des œufs de l'exploitation ou de la basse-cour,
  • un nettoyage et une désinfection de l'exploitation ou de la basse-cour suivis d'un vide sanitaire de 21 jours,
  • des zones de protection (3 km autour des foyers) et de surveillance (10 km autour des foyers).

5, place de l'église - 53470 Martigné-sur-Mayenne - Tel : 02 43 02 50 34 - Fax : 02 43 02 50 03 - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.